NEWS AVANT-PREMIERE
Lieu : ASSEMBLEE NATIONALE
Date : Jeudi 22/06/2023
Colloque (09h00-12h30)
Avant-Première d'Article 3 - le film prémonitoire sur la crise démocratique (14h00-17h00)

Sujets du film et du colloque :
- Pourquoi ce débat, brève genèse du film Article3 - le film
- Crise démocratique : quelle crise ?
- Représentativité politique du peuple français et proportionnelle
- On fait comment ailleurs
- Gilets jaunes, RIC, vote blanc, démocratie directe
- Financement de la vie politique
- Influence des sondages, des médias et des réseaux sociaux
- Les « nouveaux » modes de scrutin : Exemple du jugement majoritaire
- Quelles pistes de progrès se dessinent ? 





Article 3 – le film est un film prémonitoire sur la crise démocratique. Démarré en 2018, Article 3 - le film est présenté après 5 ans de développement, en pleine crise institutionnelle, en avant-première, le jeudi 22 juin 2023 après-midi à 14h00 à l’Assemblée nationale dans la salle Colbert, sous le regard de députés, de citoyens soutenant le film, de personnalités de la société civile et des médias.

Le réalisateur, Rudi SORDES, connu pour ses compositions musicales et notamment pour la composition des premières minutes de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Pékin en 2022, organise le matin de la même journée, toujours à l’Assemblée nationale dans la salle Colbert un colloque réunissant tous les groupes parlementaires autours des thématiques du film dans lequel sont interviewés 50 personnes parmi lesquelles figurent :

Emmanuel MACRON, François HOLLANDE, Stanislas GUERINI, François BAYROU, Olivier FAURE, Fabien ROUSSEL, Valérie RABAULT, Sébastien CHENU, Laurent HENART, Jean-Marie LE PEN, Alexis CORBIERE, Julien BAYOU, Jean LASSALLE, Jean-Christophe LAGARDE, Jean-Pierre PERNAUT, Danielle SIMONNET, Frédéric DABI, Rida LARAKI, Chloé RIDEL, Jean-Philippe DEROSIER, Julia CAGÉ, David CHAVALARIAS, Gérard ONESTA

Teaser court

 

Teaser long

Liste des personnes interviewées dans le film

Article 3 - Version 1.5.1 

Emmanuel MACRON
Président de la République française
François HOLLANDE
Président de la République française (2012-2017)
Stanislas GUERINI
Député de Paris (2017-2022) - Délégué général de Renaissance (2018-2022) - Ministre de la Transformation et de la Fonction publiques
François BAYROU
Président du MoDem
Maire de Pau
Olivier FAURE
Député de Seine-et-Marne
Premier secrétaire du Parti Socialiste
Fabien ROUSSEL
Député du Nord
Secrétaire national du Parti Communiste
Valérie RABAULT
Députée du Tarn et Garonne
Vice-Présidente de l’Assemblée nationale
Présidente du groupe Parti Socialiste à l’Assemblée nationale (2018-2022)
Sébastien CHENU
Député du Nord
Vice-Président de l’Assemblée nationale
Laurent HENART
Président du Mouvement Radical
Ancien maire de Nancy
Jean-Marie LE PEN
Fondateur du Front National
Député français sous 4ème et la 5ème République
Alexis CORBIERE
Député de la Seine-Saint-Denis – La France Insoumise
Julien BAYOU
Député de Paris
Secrétaire national d'Europe Écologie Les Verts (2019 - 2022)
Jean LASSALLE
Député des Pyrénées Atlantiques (2002-2022)
Président de Résistons
Jean-Christophe LAGARDE
Député de la Seine-Saint-Denis (2002-2022)
Président de l'UDI (2014-2022)
Julien AUBERT
Député du Vaucluse et VP du groupe LR à l'Assemblée (2012-2022)
Vice-Président – Les Républicains
Sarah EL HAÏRI
Secrétaire d'État chargée de la Jeunesse - MoDem
Erwan BALANANT
Député du Finistère, MoDem
Anne GENETET
Députée des Français de l'étranger
Vice-présidente du Groupe Renaissance à l'Assemblée nationale
Guillaume VUILLETET
Député du Val d'Oise
Vice-Président du groupe Renaissance à l'Assemblée
Hubert WULFRANC
Député de la Seine Maritime
Parti Communiste
Huguette TIEGNA
Députée du Lot
La République en Marche
Nicole SANQUER
Députée de la Polynésie française (2017-2022) - UDI
Brigitte KUSTER
Députée de Paris (2017-2022)
Vice-Présidente du groupe LR à l'Assemblée
Conseillère de Paris
Christophe NAEGELEN
Député des Vosges
Co-Président du groupe groupe Libertés, indépendants, outre-mer et territoires.
Danielle SIMONNET
Députée de Paris
Conseillère de Paris
Oratrice nationale de La France Insoumise
Constance LE GRIP
Députée des Hauts-de-Seine
Vice-Présidente du groupe LR (->2022)
Réélue en 2022 sous l'étiquette présidentielle
Benoît SIMIAN
Député de la Gironde (2017-2022) - Libertés et Territoires
Jacques PELISSARD
Président de l'association des Maires de France (2004 – 2014)
Les Républicains
Pierre-Yves BOURNAZEL
Conseiller de Paris - Député de Paris (2017-2022) - Agir, la droite constructive
Jean-Pierre PERNAUT
Elu présentateur préféré des Français en 2020
Décédé en 2022
Gérard ONESTA
Membre d’Europe Ecologie les Verts
Président du bureau de l'Assemblée du Conseil régional d'Occitanie (2016-2021)
Ancien député européen, vice-président du Parlement Européen
Ancien membre de la Commission des Affaires Constitutionnelles du Parlement Européen
Monica FRASSONI
Ancienne vice-présidente des verts Européens
Présidente du Centre européen d'appui électoral (ECES)
Frédéric DABI
Directeur général de l'institut de sondage l'IFOP
Politologue
Mathilde LARRERE
Historienne, maître de conférences
Spécialiste des mouvements révolutionnaires au XIXème siècle en France
Rida LARAKI
Directeur de recherche au CNRS
Co-inventeur du mode de scrutin du « Jugement Majoritaire »
Chloé RIDEL
Haut fonctionnaire, Science Po – ENA
Directrice adjointe de l’Institut Rousseau
Co-fondatrice de l’association « Mieux Voter »
Spécialiste du Jugement Majoritaire
Jean-Philippe DEROSIER
Professeur agrégé de droit public à l'Université de Lille
Auteur de https://constitutiondecodee.fr/
Julia CAGÉ
Economiste spécialiste d'économie politique et d'histoire économique
David CHAVALARIAS
Mathématicien et écrivain français - Directeur de recherche au CNRS
Auteur de Toxic Data (Flammarion, 2022), essai analysant notamment l’influence de Twitter et Facebook sur les opinions politiques.
Jens ALTHOF
Politologue, directeur du bureau de Paris de la Fondation Heinrich Böll (verts allemands)
Falko DROSSMAN
Député SPD (le PS allemand) au Bundestag
Jean-Marc BALARAN
Maire de Sainte-Croix
Président de l'association des maires du Tarn
Jean-Marc STEINMETZ
Maire de Wittersheim
Michel JAMMES
Maire de Sigean
Soibirdine HACHIME
Directeur des services de la commune de Bandraboua (Mayotte)
Sophie REGNIEZ
Première adjointe au Maire d’Oison
Nathalie UMBACH
Directrice des services de la commune d'Avrillé
Michèle MALIVEL
Référente LaRem Vaucluse
Dominique FOUCHIER
Maire de Tournefeuille
Eric MARGERIE
Maire de Cagny

Représentativité : Pourquoi le film porte le nom de l'Article 3 de la Constitution française

L'Article 3 de la Constitution de la Vème République française, en vigueur actuellement déclare que « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum ».


Article 3 - le film questionne la représentativité de la démocratie française, propose d'ouvrir des voies d'amélioration et invite à célébrer l'esprit de la démocratie. Nous ne pratiquons plus le referendum et la dernière décision citoyenne suite à un référendum a été contournée par un vote parlementaire, laissant un souvenir trouble concernant le respect de la souveraineté du peuple. Si donc les Français n'ont que leurs représentants pour exercer leur souveraineté, n'étant plus depuis plusieurs années consultés par référendum, la question de la représentativité de l'Assemblée nationale est essentielle, or elle est toujours problématique, en raison du mode de scrutin majoritaire, toujours en vigueur en ce début 2023, même si les résultats de l'élection législative de 2022 ressemblent à ceux d'une élection à la proportionnelle. 

Analyse 1er tour
élections législatives 2017

Analyse 1er tour
élections législatives 2022
(différence par rapport à 2017)

Réprésentativité du groupe présidentiel à l'Assemblée nationale en 
2017

Réprésentativité du groupe présidentiel à l'Assemblée nationale en
2022

Intentions du réalisateur

J’ai voulu créer ce documentaire pour terminer un cycle de ma vie politique durant laquelle, pendant 20 ans, j’ai successivement été candidat sans étiquette aux législatives et aux cantonales, fondateur d’un parti politique, tête de liste aux européennes bénéficiaire de la campagne officielle sur les médias publics, conseiller national dans un parti « en place », candidat à la présidence interne régionale de ce parti, conseiller municipal dans une ville de 35 000 habitants et candidat aux régionales sous l’étiquette de ce parti. Durant ces vingt années où je cherchais moins le pouvoir que l’influence pour faire avancer notre pays, j’ai constaté à quel point les règles du jeu étaient importantes. Freins à la création de nouveaux partis, limitations à l’accès aux fonctions électives, modes de scrutin favorisant la division au sein même des formations politiques, brutalité des primaires, représentativité exceptionnellement faible en France de l’assemblée majeure et centrale qu’est l’Assemblée nationale et finalement dégoût pour la vie politique créé par un « système » auquel de plus en plus de citoyens tournent le dos, alors que la politique devrait être la clé de voute du vivre ensemble d’un peuple.
J’ai eu le sentiment que mon statut privilégié d’observateur de cet écosystème m’invitait à témoigner et à chercher à partager avec le plus grand nombre les clés d’une amélioration nécessaire en cette période de crise. En toute humilité cependant, car l’histoire témoigne de la nécessaire maturation des peuples et des cultures dans le domaine démocratique. Difficile de ne pas constater encore une fois avec l’histoire afghane récente, à quel point les expériences d’implantation à marche forcée de la démocratie ou d’une certaine forme de démocratie ne fonctionnent pas lorsqu’elles ne sont pas portées par le peuple lui-même et alignées avec leur trajectoire historique. J’ai voulu ainsi aller chercher l’avis de personnalités politiques ou intellectuelles en me fixant comme cadre la pluralité des avis.
Au fil de ces interviews, j’ai pu être souvent conforté dans mes convictions que nous pouvons faire mieux, mais j’ai parfois aussi été surpris, voire désarçonné par des avis qui ont alimenté ma réflexion.
La souveraineté du peuple est une question fondamentale dans l’idéal de la démocratie. En créant ce documentaire, j’ai voulu tout simplement apporter ma pierre à l’édifice toujours mouvant et fragile d’une démocratie qui s’invente et s’écrit pour l’éternité dans l’histoire des peuples et depuis la nuit des temps.
J’ai bien sûr également cherché à rendre ce sujet attractif pour le plus grand nombre.

Notes de réalisation

Article 3 - le film repose sur un ensemble important d’interviews de personnalités issues d’horizons très différents. J’ai cherché à légitimer les diagnostics et les propositions par un panel représentatif de la pluralité des idées politiques en France, sans tabou et de manière trans-partisane. Ainsi, on entend des personnalités politiques et des experts issus de tout le spectre politique (gauche radicale, gauche, écologistes, centristes, droite, droite radicale). C’est un risque car certains téléspectateurs pourraient être rebutés par certaines personnalités, mais je l’assume car il n’est pas possible, sur un sujet aussi grave que le rapport des citoyens à leur souveraineté, d’exclure des mouvements politiques qui représentent une part significative des électeurs.

Avec sobriété, des infographies accompagnent les propos pour cristalliser des chiffres qui souvent restent abstraits s’ils ne sont qu’égrainés.

La musique originale du documentaire joue un rôle discret mais important. Mon expérience de la création de musiques de films pour les documentaires me permet d’accompagner des idées et de créer des émotions dans un univers traditionnellement perçu (sans doute à tort) comme étant exclusivement et froidement rationnel. Ainsi, je n’ai pas boudé mon plaisir, lorsqu’ayant interviewé l’une des personnes du film, elle me confiait être émue de ce que nous venions de partager. J’espère avoir démontré que ces sujets ne sont pas seulement affaires de chiffres et de statistiques, mais au cœur des aspirations les plus nobles et les plus enthousiasmantes qui nourrissent et façonnent l’aventure démocratique.

Dans ce documentaire, je souhaite insuffler passion et désir d’un avenir meilleur et d’une réconciliation des Français avec eux-mêmes, avec leurs élus et avec la démocratie.

Rudi SORDES

(Crédit photo : Inès Pouyanne)

Qui est le porteur du projet ?

Rudi SORDES, né en 1966

- Centrale Paris (diplôme d'ingénieur généraliste - FRANCE)

- RWTH Aachen (diplôme d'ingénieur en électronique et informatique - ALLEMAGNE)

- Conservatoire Régional de Bordeaux (percussions, théorie musicale)

- Compositeur de musique de film diffusé dans le monde entier (a composé les 3 premières minutes de la cérémonie d’ouverture des JO de Pékin en 2022 sous la direction de ZHANG Yimou et de LONG Jiangbo).

- Créateur de logiciels de diffusion radiophonique

- Création des logiciels du FONGECIF Midi-Pyrénées pendant 20 ans (ses logiciels ont géré près de 300 Millions d’Euros de flux)

- A été le représentant français du leader européen de la simulation d’orchestre symphonique (2000-2010) et de banques de sons pour le cinéma et l’image

- Création de plusieurs entreprises (média, digital, énergies renouvelables, aéronautique). La NASA et AIRBUS continuent à acheter ses produits

- Détenteur de brevets et marques

- Travaille en Français, en Allemand et en Anglais en Europe, Asie et Amérique du Nord


Points saillants du parcours politique de puis 1997

- 2023 : Présente Article 3 - le film à l'Assemblée nationale et y organise un colloque sur le futur des institutions

- 2018 : Démarrage officiel du projet Article 3 - le film

- 2013 : Fin de l’engagement au MoDem et retrait de la vie politique partisane

- 2011 : Membre du conseil national du MoDem (représentant de Midi-Pyrénées)

- 9ème sur la liste régionale du MoDem en Midi-Pyrénées (2010).

- 2008 : Tête de liste MoDem, élu conseiller municipal dans la commune de Colomiers, Haute-Garonne, 39000 habitants (2008-2013)

- 2007 : Fin des Sociopros. Entrée au MoDem

- Tête de liste aux Européennes avec couverture radio-télé publique en 2004 pour les Sociopros

- Candidat aux élection cantonales 2003

- Fondateur du Parti des Sociopros en 2002 (52 candidats aux législatives)

- Candidat aux élections législatives en 1997 dans la 6ème circonscription de la Haute-Garonne, sans étiquette

Partager sur les réseaux sociaux 

 

Pour nous contacter :
Rudi SORDES (réalisateur) : 06 61 34 75 42, rudi.sordes@gmail.com
Laurent HAMMER (relations presse) : 06 51 68 91 12, hammer.laurent@gmail.com

Inscription à la mailing-list